Conseil


Les éléments clés pour une mise en vente efficace



1 - L’estimation :


Dans un marché de plus en plus concurrentiel, où les acquéreurs bénéficient d'un vaste choix de biens à acquérir, il est important de positionner le prix de son bien immobilier au plus juste du prix du marché, sans pour autant le dévaluer.

Un prix trop élevé lors de la mise en vente, peut avoir des conséquences irréversibles sur le prix d'une vente actée et ainsi entrainer une perte financière non négligeable.

Exemple : Une maison estimée 200 000€, mise en vente à 230 000€ aura une durée de vente plus longue que si elle était mise en vente au prix de son estimation. Les acquéreurs attentifs à la date de mise en vente n'hésiteront pas à faire des offres plus basses que la moyenne, jouant sur la difficulté à vendre le bien.

En résumé : Toute chose à un prix, les acquéreurs se spécialisent au marché de l'immobilier lors de leurs différentes visites. Pour vendre au bon prix, la mise en vente doit se faire à la juste valeur du bien.


2 - La communication :


Une fois que le prix de vente de votre bien est défini, une communication efficace est primordiale. Plusieurs critères sont à prendre en compte :

- Les photos doivent représenter au mieux votre bien, sans pour autant survendre les qualités de celui-ci. En effet, si les photos sont trop prometteuses, lors de la visite, l'acquéreur pourrait être déçu. Il faut aussi penser à ne pas tout montrer, ainsi l'acquéreur lors de sa visite pourrait avoir le plaisir de découvrir certaine pièce.

- Les dates de parutions : Lors de la parution et de l'actualisation de la publicité, nous nous assurons de pouvoir vous faire bénéficier des meilleures audiences. Ainsi, étudions précisément les meilleurs périodes pour publier nos annonces.

- La rareté d'un produit en fait aussi sa valeur. Ainsi, si votre bien est publié par 2, voir 3 agences, il y aura tout autant de publicité. Dans le pire des cas, l'acquéreur peut en conclure que vous rencontrez des difficultés à vendre votre bien ou alors s'habituer à voir vos annonces et ne pas trouver de motivation à visiter.


3- Les diagnostics :


Lors de la mise en vente de votre bien, il est obligatoire de réaliser une expertise générale de l'état de celui-ci. Ainsi il est nécessaire de réaliser les diagnostics récapitulés dans le tableau ci-dessous. Nous conseillons vivement de réaliser tous les diagnostics dès la mise à vente de votre bien. Ainsi lors des visites nous connaissons ses points forts mais aussi ses points faibles. Nous sommes donc préparés à traiter les objections et à apporter des solutions. Nous évitons aussi de créer une déception chez l'acquéreur, qui découvrirait peut-être un peu tard les éventuels petits soucis de votre produit.




4 - La visite :


Plusieurs préconisations sont à mettre en œuvre pour que les acquéreurs soient à l'aise lors de la découverte de votre bien :

- Un acquéreur doit pouvoir rêver en visitant votre habitation et s'y projeter : La propreté et le rangement de votre bien est donc primordial. Les salles de bains et cuisine doivent, pour des raisons évidentes, en parfait état d'entretien.

- Pensez à valoriser la luminosité des pièces en laissant les volets ouverts.

-  Entretenez ce qui en a besoin, les acquéreurs préfèrent dans la mesure du possible éviter les travaux.

- Les nuisances ne font pas bon ménage avec les visites, ainsi évitez les bruits parasites ( télé, radio ..), chassez les mauvaises odeurs. Afin d'éviter tout incident essayez tant que possible de tenir les animaux à l'écart.

- Evitez d'intervenir pendant la visite. Nous devons rester le principal interlocuteur de l'acquéreur. Si celui-ci a des questions auxquelles nous n'avons pas les réponses, nous n'hésiterons pas à vous faire participer. L'acquéreur doit pouvoir critiquer librement, de manière positive ou négative votre chez vous.

- Si le visiteur aborde avec vous la question du prix, évitez de lui répondre et renvoyez le vers nous. La négociation du prix n'intervient jamais pendant une visite. 


5 - Les documents à fournir :


Cas général :


                                    Titre ou attestation de propriété

                                    Taxe foncière

                                    Le mesurage

                                    Les coordonnées de votre notaire

 

Cas particulier :


                      Copropriété :

                       

                                    Coordonnées du syndic

                                    Règlement de copropriété

                                    Procès-verbaux des 3 dernières assemblées générales

                                    Justificatifs des charges des 4 derniers trimestres

                                    Expertise amiante des parties communes


                        Votre bien est loué :

           

                                    Copie du bail


                      Maison de moins de 10 ans :


                                    Permis de construire

                                    Déclaration d'achèvement des travaux

                                    Certificat de conformité

                                    Attestation d'assurance Dommages Ouvrages / Décennale


                       Maison en lotissement :


                                    Cahier des charges

                                    Règlement du lotissement

                                    L’arrêté de lotir



                        Terrain à bâtir :


                                    Plan du terrain

                                    Certificat d'urbanisme

                                    Étude du sol

                                    Plan de bornage